Le liège, matière naturelle

Fabrication, caractéristiques et utilisations

Qu’est-ce que le liège?

Le liège est l’écorce d’un arbre : le chêne-liège. Cette espèce est typique de la région méditerranéenne occidentale. Il pousse au Portugal et en Espagne, mais aussi au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Il occupe également le sud de la France et la côte occidentale de l’Italie, y compris la Sicile, la Corse et la Sardaigne.

La particularité de l’écorce du chêne-liège est de posséder une couche externe constituée par des cellules subérisées qui forment un tissu homogène, élastique, imperméable et ayant une bonne isolation thermique : le liège.

Les caractéristiques du liège

Le liège possède des caractéristiques innées et uniques: résistant et léger, isolant thermique et acoustique, imperméable aux liquides, élastique et compressible, résistant au feu et hypoallergénique.

Mais surtout, le liège est une matière 100% naturelle, renouvelable et biodégradable. Cela fait du liège une matière exceptionnelle.

 “Un cm3 de matière liège contient 40 millions de cellules ”

foret-chene-liege-dans-le-monde
Forêts de chênes-liège dans le monde

Où se trouve l’arbre du liège ou chêne-liège?

La forêt de chênes-liège, « la dehesa » est un écosystème naturel unique au monde. À échelle mondiale, le Portugal détient 34% de la surface de ce type d’arbre, suivi par l’Espagne (27%), le Maroc (18%) et pour finir l’Algérie (11%).

En Espagne, les principaux milieux de chênes-liège sont situés en Estrémadure, dans la Sierra Morena, dans les Montes de Toledo, dans les montagnes de Cadix et Malaga et dans plusieurs régions de Girone. Il est d’autant plus remarquable dans la province de Cadix, où se trouve le plus grand et le mieux préservé ensemble de chênes-liège dans le monde entier : « El Parque Natural de los Alcornocales » (Le Parc Naturel des Chênes-liège).

 

Comment se déroule la fabrication du liège?

Il n’est pas nécessaire de couper l’arbre pour obtenir du liège. L’écorce est extraite du chêne-liège tous les 9 à 10 ans, c’est ce qu’on appelle « saca » ou « pela ». Ceci permet à l’écorce des arbres de se régénérer durant toute sa vie, en moyenne 170 ans.

C’est à la fin du printemps et en été que le liège peut être retiré de l’arbre dans l’abîmer. Après l’extraction, une nouvelle couche se forme.

En conséquence, le liège est une ressource naturelle renouvelable et durable à titre exceptionnel.

« L’écorce est régénérée tous les  9-10 ans »

Qui extraie la matière liège de l’arbre?

La population rurale de la région est organisée en équipes de ramasseurs, les « corcheros ». Leur travail n’est pas mécanisé, il est manuel, ce qui requiert une grande habileté et une précision pour éviter d’endommager l’arbre.

La coupe est pratiquée à l’aide de hâches, les ramasseurs empilent alors les écorces et les chargent sur le dos des mules, qui les ramèneront jusqu’au dépôt. 

Quel est le processus une fois la matière liège récupérée?

Les écorces sont stockées à l’extérieur environ 6 mois. De cette façon le liège perd son humidité et sa composition devient plus homogène (ses cellules vont se stabiliser). Puis, les écorces sont cuites dans l’eau pendant une heure, et ainsi prennent une forme de planche. La cuisson sert aussi à enlever les impuretés, améliorer son élasticité et augmenter son volume.

 

Comment le chêne-liège est-il né?

La vie du chêne-liège commence sous la couche de feuilles qui sont tombées des arbres. Du gland, alors semi-enterré, va germer une racine vigoureuse qui va ensuite s´ancrer au sol. A partir de ce moment-là, la plante ainsi née va devoir lutter et rechercher soleil et eau afin de croître.

gland-chene-liege
ecorce-chene-liege

Quel type de liège a plus de valeur?

Cela dépend de l’épaisseur des planches, de la densité, de la porosité, de la texture et de la couleur. Les meilleurs morceaux, plus réguliers et moins poreux, sont utilisés pour les bouchons.

Le premier écorçage peut être réalisé pour la première fois lorsque l’arbre atteint ses 25 années de vie : on appelle cela le « bornizo ». La structure de celui-ci est très dure et irrégulière.

Le deuxième écorçage, 10 ans plus tard, est appelé « liège segundero ». Il faut attendre le troisième écorçage, lorsque le chêne-liège a plus de 40 ans, pour pouvoir l’utiliser comme bouchons. Ce type de liège est appelé « liège de reproduction ».

Qu’est-ce que le liège aggloméré?

Le liège provenant des deux premiers écorçages, est d’abord broyé en petits morceaux.  Ils sont ensuite compressés avec de la résine. Il en résulte du liège aggloméré sous forme de planches, qui vont être utilisées comme isolants acoustiques et thermiques dans le domaine de la construction, et également pour des produits d’ordre décoratif.

Concernant les chutes récupérées lors de la fabrication des bouchons, elles vont aussi être broyées et compactées avec de la résine, pour en faire des produits innovants encore plus techniques.

Les bouchons en liège ayant déjà été utilisés pour boucher des bouteilles peuvent être recyclés pour en faire des produits de revêtement ou des objets décoratifs, ce qui en fait une extraordinaire matière éco-efficiente.

liege-agglomere

Avantages environnementaux de l’utilisation du liège naturel

Le chêne-liège (Quercus suber) est l’une des espèces qui absorbe le plus de C02 par  photosynthèse. Pour chaque kg de liège, 50 kilogrammes de C02 sont absorbés et ainsi retirés de l’atmosphère, essentielle à la lutte contre le changement climatique.

Une fois adulte, le chêne-liège est le centre de la vie dans la forêt: il sert de refuge à une grande variété d’animaux, conserve l’humidité du sol et les racines jouent un rôle contre l’érosion.

 

bouchon-liege-naturel
Bouchon liège naturel
bouchon-artificiel-synthetique
Bouchon artificiel

Différence entre le bouchon de liège naturel et le synthétique ou bouchon artificiel

Le bouchon de liège naturel, en raison de sa composition unique, permet l’entrée de petites quantités d’oxygène (micro oxygénation) à l’intérieur de la bouteille. Ceci est essentiel pour la période de maturation des vins de garde, car ceux-ci doivent évoluer avec le temps une fois embouteillé.

Les vins de consommation rapide, qui ne sont pas faits pour être vieillis, n’ont pas besoin de cette maturation. Dans ce cas, il est possible d’utiliser le liège synthétique à coût moindre. Ces bouchons artificiels sont faits à partir de caoutchoucs et de silicones thermoplastiques (composant chimique : élastomère synthétique). Il est également possible de les trouver en aluminium.

Il faut savoir qu’un bouchon synthétique perd ses propriétés physiques d’élasticité plusieurs mois après la mise en bouteille,  et peut alors altérer la qualité du vin. En revanche, un bouchon de liège naturel peut conserver ses propriétés dans la bouteille pendant 30 ans.

L’utilisation du bouchon synthétique  a-t-elle plus augmentée par rapport à celle du bouchon de liège naturel?

Le bouchon de liège naturel avait été un peu délaissé ces dernières années pour faute du « goût de bouchon » ou TCA qui touchait un pourcentage de la production vinicole. Mais depuis 2010, le bouchon de liège naturel a gagné des parts de marché contre le  bouchon synthétique. En effet,  grâce à la recherche et l’évolution de l’industrie du bouchon liège pour lutter contre le TCA, le taux de vins altérés a chuté.

Le bouchon en liège naturel, sous ses différentes formes (mono-pièce, en plusieurs pièces, bouchons colmatés, agglomérés, techniques et à vis) couvrent 80% des bouteilles dans le monde.

bouchons-colmates-agglomeres-technique-vis
Bouchon colmaté, aggloméré, technique et à vis
bouteille-vin

Qu’est-ce que le TCA ou goût de bouchon?

C’est un élément chimique qui se produit naturellement, et qui, en trop grande concentration, est responsable du changement du goût du vin en contact avec celui-ci.

Cette composition chimique est étrangère au liège, c’est-à-dire qu’elle se développe au cours du stockage des bouchons et donc avant la mise en bouteille. Cette prolifération est favorisée par l’humidité et la chaleur. Cette contamination, crainte par les viticulteurs, a été efficacement réduite grâce à la technologie.

Quelles autres parties du chêne-liège peuvent être exploitées?

Le gland («bellota » en espagnol) est le fruit du chêne-liège, et aussi principal aliment de la variété de cochon la plus appréciée pour son côté gastronomique: le jambon Ibérique de Bellota ou «jamón Ibérico de Bellota ».

Le gland est aussi utilisé dans la fabrication d’huile. Le chêne-liège, à la fin de sa vie, est exploité pour son bois pour en faire du charbon végétal.

Les ressources du liège naturel sont-elles suffisantes?

Oui. Il y a assez d’hectares de chêne-liège, environ 2 millions. Mais il se pose tout de même une problématique : d’un côté le vieillissement de la forêt de chêne-liège, et de l’autre, l’abandon de certains arbres non exploités.

Très souvent, les arbres ne se renouvellent pas et ils ne sont pas non plus plantés par l’Homme. D’autre part, même si l’arbre n’est pas vieux, le manque d’exploitation commercial les condamnent à l’abandon. Un chêne-liège est économiquement profitable à partir de 25 ans de vie. Par conséquence, il s’agit d’un investissement à long terme.

La solution est d’innover et de diversifier le secteur. La création de produits de haute valeur ajoutée permet ainsi d’éviter que le liège ne soit pas inexploité et laissé à l’abandon. Le propriétaire publique ou privé, lui donnera  alors un usage commercial rentable assurant son avenir et le reboisement de nouveaux espaces.

“Un chêne-liège est économiquement profitable à partir de 25 ans de vie.”

tissu-liege

Utilisation du liège: objectif innover

Le projet Corkup valorise le liège à travers l’innovation dans l’utilisation et le design du liège. Ces produits uniques qui font la différence sont incorporés par nos clients dans leurs stratégies de marque ou branding.

Nous proposons le liège en tant que modèle de croissance durable pour les pays du sud de l’Europe. Nos produits sont basés dans l’innovation, la recherche et le développement.

Ecrivez-nous pour toute question relative aux produits.

En utilisant notre formulaire, vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Pas lisible, changer le texte